TUTO – LA COMPOSITION

Niveau : Débutant / intermédiaire

Je vous propose aujourd’hui un tutoriel sur la composition.

Je vais essayer de vous exposer différentes méthodes de composition pour vous aider à rendre vos photos plus lisibles, plus dynamiques ou plus harmonieuses.

Tout d’abord savez-vous pourquoi nous prenons principalement les photos à l’horizontale ?

Réponse : La vision humaine ! Eh bien oui je ne connais personne qui ait une vision verticale !?!?
Il est donc normal de prendre naturellement des photos à l’horizontale. En omettant pas de dire tout de même que la vision humaine se rapproche plus d’un format panoramique que d’un format 3/2 (format « standard » d’un réflex).

Je dirais que l’angle de vision de l’homme s’apparenterait plus à un 35mm

La photo ci-dessus, illustre le champ de vision humain.
Si nous avons pour habitude de dire que l’objectif 50mm est celui qui se rapproche le plus du champ de vision humain (la netteté du cadre), je dirais que l’angle de vision de l’homme s’apparenterait plus à un 35mm. En effet, la vision humaine possède un angle d’environ 62° quand l’angle de vue avec un 35mm est de 63.4°. Attention nous ne voyons pas nette sur tout le champ ! La zone noircie, représente les limites de netteté de notre vue et se réfère à la vision périphérique.
Si vous arrivez à voir nette sur toute la surface que vous regardez, c’est que vous êtes une mouche, et là je peux rien faire pour vous ah ah.

Voici un lien vers mon tuto concernant les différents objectifs.

Revenons à nos moutons, pour commencer la règle des tiers.

C’est une règle que j’utilise régulièrement. Le principe est de placer le ou les sujets à l’intersection des droites qui quadrille le cadre ou de diviser votre photos en plans bien distincts.

La photo ci-dessus vous montre le sens dans lequel nous regardons une photo, une peinture. Nos yeux sont attirés naturellement su un point d’accroche (ici le rocher). Puis tout aussi naturellement, nos yeux vont parcourir le cadre d’un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre.

Vous donnez ainsi une dynamique à votre photo en dirigeant le regard.

Prenons l’exemple d’une personne qui court ou qui marche. Pour donner du « rythme » à la photo, il faudra aérer le cadre, c’est-à-dire mettre de l’espace devant le sujet. Si le sujet va sur la droite, on le placera à gauche du cadre et on laissera de l’espace sur la droite et inversement si le sujet va sur la gauche.

Le premier plan sur la ligne des tiers basses, un arrière-plan sur la ligne du haut.

On peut aussi utiliser cette règle en paysage pour agencer le cadre avec des lignes de force. Le premier plan sur la ligne des tiers basses, un arrière-plan sur la ligne du haut. Le but étant de donner de la lisibilité à la photo ou plutôt pour l’équilibrée.
Exemples ci-dessous avec le cimetière de Kerhervy, où j’ai placé différents bateaux sur des zones d’accroche. Ou encore ce paysage Basque avec le premier plan pour la végétation, le 2ème pour la vallée et les habitations et la dernière pour la montagne en arrière-plan.

…un ciel impressionnant qui occupera les 2/3 de l’espace du haut et inversement pour un premier-plan qui attire l’oeil.

Les variantes consistent à donner plus d’espace aux sujets intéressants dans le cadre avec par exemple un ciel impressionnant qui occupera les 2/3 de l’espace du haut et inversement pour un premier-plan qui attire l’oeil.
J’ai délibérément mis en avant ce lac de nouvelle-Zélande car en ce beau matin, ou le soleil se levait, il y avait un bon petit vent qui balayait l’eau ce qui donnait une belle structure et du contraste avec les ombres. Si comme beaucoup de monde je m’étais concentré sur les montagnes du fond et intégré plus de ciel, la photo aurait été pour moi « fade », le ciel étant sans relief. A moins de photographier les montagne au télé-objectif, mais nous y reviendrons plus tard dans un autre tutoriel.

Cela fonctionne très bien avec un sujet qui se reflète sur l’eau ou un miroir par exemple.

Nous pouvons aussi jouer sur la symétrie ou sur des plans qui se répondent en plaçant par exemple la ligne d’horizon au centre. Cela fonctionne très bien avec un sujet qui se reflète sur l’eau ou un miroir par exemple. Ici j’ai joué sur les tonalités, mais aussi sur le contraste des structures. les rochers à marée basse et le ciel lisse.

Évidemment, on peut centrer le sujet. Mais pour que cela fonctionne et aussi pour ajouter de la profondeur (à moins que l’effet frontal soit recherché), vous pouvez inclure un arrière-plan graphique comme sur la photo ci-dessous me représentant sous les pilotis d’un immeuble. L’effet d’arches les unes derrières les autres combiné avec une profondeur de champ assez grande, confère une profondeur graphique à ce portrait en situation et attire l’œil naturellement vers le centre.

Ce tutoriel a pour objectif de vous montrer les bases de la composition, on peut encore approfondir et améliorer ses photos en jouant sur la profondeur de champ, de l’angle de vision avec un ultra-grand-angle, un grand-angle, ou un télé-objectif, faire une prise de vue en plongée, en contre-plongée, etc. Mais c’est avant tout à vous de jouer et de laisser libre court à votre créativité.

D’autres tutoriels sur ces sujets seront bientôt en ligne, et vous permettront de les combiner pour vous ouvrir d’autres perspectives.

+There are no comments

Add yours

Theme — Timber
Tous droits réservés © Erick Martineau - 2017
Back to top
error: Le contenu de ce site est protégé par un copyright